samedi 2 janvier 2010

Ouverture



En 1977, sortait le film de Patricia Moraz, "Les indiens sont encore loin"
J'avais 15 ans et
J'étais marquée par ce film parce qu'il était émaillé d'images d'indiens d'Amazonie.

Je me suis passionnée immédiatement pour l'ethnologie
Et particulièrement pour l'œuvre de Claude Lévi-Strauss
"Tristes Tropiques".

Un peu plus tard
J'ai découvert avec passion
les Eskimos du Groenland avec Paul Emile Victor



A quinze m'apparaissait déjà cruellement
Le mépris et la bêtise dont avaient fait preuve
L'homme blanc et sa colonisation
Avec la stupidité de la prétendue modernité
Qui ne cache que la soif du pouvoir
et l'appât du gain.



A quinze ans aussi m'apparaissait
La nécessité d'observer le monde de tous les points de vue,
Un peu comme on contemple un diamant
Sous toutes ses facettes..

Photos Claude Lévi-Strauss


Posted by Picasa

8 commentaires:

patriarch a dit…

Nous ne prenons plus le temps de le faire même pas aux alentours de nous !!!

Bon dimanche.

naline a dit…

Ton billet me donne envie de découvrir l'oeuvre de Levi-Straus !
Belle journée !

anonymousfocuser a dit…

Dans un numéro hors-série du nouvel observateur consacré à la pensée sauvage, je me souviens d'une photographie représentant deux indiens d'Amérique ivres morts devant une bouteille d'alcool.

Je me suis dit : voici ce qu'on a fait de leur sagesse première et les pièges dans lesquels ils sont tombés par manque d'assiduité, d'application, de courage, de cran, de mordant, d'idéal, de désespoir, par ignorance, par stupidité, par veulerie ou par faiblesse de caractère.

Emalhuob a dit…

Merci pour ce partage Catherine.
Vraiment, j'ai bien aimé, tes expressions, tes idées,et la simplicité de ta vie d'ou émane un certain bonheur spirituel.
Merci .
Emahti.

catherine a dit…

@Patriarch
Et pourtant, même tout près, il y en a des choses à découvrir...

@Naline
Pas très facile à lire tout de même mais très intéressant!

@JM
Il y a quelque chose de vrai qui apparaît dans la formulation même de ta phrase..
Certes, nous leur avons fait ...
Nous leur avons enlevé leur sagesse.
Mais ils se sont laissés enlever aussi leur sagesse..
Par manque de...
Nous leur avons tendu un piège mais ils étaient "piégeables"
Ainsi je crois que tu as raison, il convient que chacun examine sa propre responsabilité .
Le phénomène de la drogue ou de la boisson apparaît dès que l'on s'éloigne de sa vérité profonde, de son authenticité..On est tellement mal qu'on doit boire ou se droguer pour se cacher ça au plus vite...cela apparaît chez certains peuples comme les eskimos ou tout simplement chez nous individuellement dans nos sociétés.

catherine a dit…

@Emahti

Bonjour Emahti,
merci pour ta visite et tes gentils mots..
Mais ne tirons pas de conclusions trop rapides sur la simplicité de ma vie...sourires...

Emalhuob a dit…

Catherine, tu as raison, mais cela dépend du sens que je donne au mot "simplicité", et à l'expression "bonheur spirituel".
Quand je vois l'immense stupidité qui régne sur le Net, reflet du monde, et que je croise ton blog, mon esprit se réjouit, comme d'une soeur sur le Chemin de la Vie.
Je pense que tu "vois" ce que je dis.
Cordialement.
Emahti

anonymousfocuser a dit…

C'est vrai qu'ils étaient piégeables, mais c'est important pour nous de comprendre pourquoi ils l'étaient, ce qui manquait en fait à cette sagesse, et de s'assurer que cela ne manque pas à la nôtre.