vendredi 20 mars 2009

Grosse chaleur !



C'est le printemps !
Tout le monde sait ça...
Et d'ailleurs , ça se voit partout...



Mais, quand même...
Il y en a qui exagère avec ça...



Le bois et ses étangs, chez moi
Ont dû être interdits
Au moins de 18 ans...



Et je n'ai pas l'âge requis
Pour vous parler de ça...

Je dédie ce billet amicalement à Jacky que, comme par hasard...(hum hum,) j'ai rencontré plein de fois au bois ces jours-ci!
Posted by Picasa

12 commentaires:

jean-pierre a dit…

bonsoir Catherine . les organismes sont mis a dure épreuves . il faut répondre aux sollicitations , la vie est fatigante au printemps ! bonne soirée . je t"embrasse . jean-pierre

iskander a dit…

je comprends enfin le sens de l'expression "grenouiller"... De l'homme à l'animal, il n'y a finalement qu'un étang.

patriarch a dit…

Où vont ils aller admirer la sève du printemps ??

pakita a dit…

trop fort... j'aime ce billet plein d'humour...
C'est vrai que les grenouilles sont limite indignes lorsqu'il s'agit de reproduction...
"On fait un tas... on lâche la sauce... et on verra bien ce qu'il se passe"...
c'est on ne peut plus discutable, mais semble efficace !
J'avoue que c'est un des très rares animaux qui me rebutent un peu. Mais tout de même, je refuse de me régaler de leurs belles petites cuisses depuis que je sais comment elle sont préparées.
Oui oui ... je m'égare, je sais...
Je crois que c'est le printemps qui veut ça ;-)

Anonyme a dit…

Catherine,

Une crise de fou rire m'envahit à la lecture de ce billet et à la vision de ces grenouilles jubilatoires...Pakita qui a, elle aussi, un sens de l'humour développé, résume très bien cette période de reproduction de nos amies des mares et étangs...Suffit de lire son « com »! Petit bémol...La bande son absente et c'est dommage!...car les entendre gémir "peut-être de plaisir!"...pardon!...je voulais dire coasser lors de ces parties intenses, quelques peu anarchiques, fait partie aussi, de ces moments inoubliables de la vie... "Animalière, il va de soi!"...Mesdames les grenouilles, profitez en bien, et…si plaisir vous avez "puis-je émettre des doutes?", il ne sera que de court instant... Le réel plaisir sera pour nous, bipèdes gustatifs, lorsque nous aurons loisir de croquer et sucer vos belles cuisses, accompagnées d'un petit beurre persillé...
Le grand malheur de cette période reproductive...de nos chères amies...étant dans le fait qu'elles finissent souvent à la poêle...Les restaurateurs du côté de Pontarlier (Doubs) ou d'ailleurs! se régalent...Très tôt, à l'aube, ils achètent des sacs entiers de grenouilles à de pauvres gens heureux d'arrondir leur fin de mois...Car en cette période de frai, la vulnérabilité de la grenouille n'est plus à démontrer...Moralité : les grands rassemblements ne sont pas sans danger!

Bien observé, Catherine. Signé : un crapaud...un peu rustre, parfois! MICHEL

Anonyme a dit…

Mesdames les grenouilles n'ont que faire qu'on les regarde, ne se soucie des lois et puis après tout, n'ont-elles pas raison !
J'aime beaucoup l'humour dont tu t'es inspiré

tilleul a dit…

Ouf! Il y en a du monde dans cet endroit... La pudeur n'étouffe pas ces bestioles...
J'ai apprécié ce billet plein d'humour...

Vallis a dit…

tu ne perds pas ton humour et ça fait du bien :-)
Bon dimanche Catherinette !

Sylvaine a dit…

Oui le son manque...tout est dans le coassement...
http://www.persomobiles.fr/sonneries/bruitages-hifi/coassement-de-crapaud_67078.html
quant aux moins de 18 ans sont épargnés par ton filtre...spermatigineux. :-)

Arthémisia a dit…

Evidemment c'est moins photogénique que les lapins de Play boy mais tout de même, quelle frénésie! Elles n'ont pas de problèmes de conscience ces bestioles!
Bises
A.

jean-pierre a dit…

Ma chère Catherine . j'espère que tu n'es pas tombée dans l'étang aux grenouilles ! nonne journée a toi . je t'embrasse . jean-pierre

fransua a dit…

Dis, j'avais jamais vu autant de grenouilles de toute ma vie ! Les photos sont excellentes