dimanche 22 juin 2008

L'offense



Sans malice, sans défense
J'aimais en silence
J'aimais en innocence

Et l'offense est arrivée

Elle me disait d'avancer
J'avais vu son fourreau
Pas son épée
J'étais si confiante
Ça ne pouvait pas m'arriver

Et pourtant, elle a frappé
Frappé encore
Frappé à volonté

Elle est un guerrier
Elle aime le souffle coupé
Elle aime le cœur brisé

Elle m'a tuée


L'illustration : "L'ange blessé" , Hugo Simberg, 1903

Ce poème fait partie d'un groupe de trois.
L'offense est le premier
Le second est ici
Le troisième se prépare

14 commentaires:

patriarch a dit…

C'est vrai que parfois elle tue !

val a dit…

C'est terrible...

lilounette a dit…

Un petit mot ? , rien qu'un : superbe
Quant aux images , je ne sais comment tu fais pour t'en inspirer
La mer, elle, m'inspire toujours, mais j'en rentre, et je la regarde tout simplement
j'ai répondu à la consigne de Juliette, sur mon blog demain
Bonne soirée

Lilou a dit…

L'offence
touche l'innocence
de l'enfance
quand le pas ne saii pas
où il va .

Il est un ange en toi
qui n'a pas baissé les bras
il est juste posé là
et attend .

Que l'enfant blessé
quitte le goût de l'épée
pour le regarder .

Il a tant de Joie
à lui donner .

Lise

Anonyme a dit…

ces deux poèmes me touchent très fort Gazou

Sylvaine a dit…

Comment peut-on blesser un ange...
Faut-il être aveugle ainsi ?
Un texte à me couper les ailes.

Vallisnéria a dit…

déjà passée hier soir, je reviens aujourd'hui relire tes mots superbes
oui lorsqu'on est trop confiante on est une proie facile mais en mm temps avoir confiance a priori permet le privilège de vivre des choses intenses..
tout a un prix ;-(

Désirée a dit…

Offense on la subit plus qu'on ne s'en défends. Malheureusement. Ce tableau est extraordinaire ma chère Cath, je ne connaissais pas ce peintre et j'adore découvrir! J'aime beaucoup un peintre de "chez vous" Delville qui me fait un peu penser à celui-ci. J'imagine que tu le connais Catherine?

Bises

Anonyme a dit…

j'attends la suite avec impatience
besos
tilk

Marie-Eve a dit…

C'est très fort ce que tu dis, ça me donne les frissons. Je reconnais que la trahison peut être terrible....et que l'on peut devenir méfiant ensuite.

le Pierrot a dit…

J'adore l'illustration...
bonne journée catherine...

le Pierrot a dit…

J'adore l'illustration...
bonne journée catherine...

juliette a dit…

Magnifique illustration... encore fallait-il la trouver

Et tuer un ange avec des mots, .... c'est sans doute la seule façon d'y parvenir, les mots ça vole si facilement
bises
O.

Anonyme a dit…

je suis venu lire ton poeme Catherine suite à ton commentaire laissé chez moi.
L'offence a pris possession de toi
je suis l'offence
Alice