vendredi 6 juin 2008

Amaury

Voilà des jours et des nuits qu'il me poursuit

Tu vas parler de moi?
Tu as parlé de moi?
Pourquoi tu parles jamais de moi?

Comme si
Sous prétexte que je crie, j'écris
J'étais capable de le mettre en poésie

Il est mon prince, c'est un charmant
Il est mon amour, c'est évident
Mais pour vous le dépeindre en vers
Physique et caractère
Vraiment
Je ne vois pas comment faire....

J'ai trouvé une solution
Hier soir, bien tard...
Je vais simplement vous montrer
Son devoir réalisé pour son cours d'art

Mon coeur de mère en est fier
Et il sera content
Du moins
Je l'espère...



Pastel réalisé par Amaury, 14 ans
Posted by Picasa

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Est-il heureux maintenant, ton petit prince ?
Felicitations pour son art abstrait
Col

Tisseuse a dit…

il y a quelque chose à la David Bowie :o)

Mathilde a dit…

Bonjour Catherine,

Bien vu...

Toutes mes félicitations à ton charmant Prince.. "Il se ressemble".... je me comprends...

J'aime bien la caresse de la joue.

Je t'embrasse Catherine, à bientôt.

Du soleil pour le WE.

iskander a dit…

d'accord avec Tisseuse, un côté David Bowie... J'aime bcp le personnage de gauche. Jolie attention en tous cas (je parle du poème !) :)

Sylvaine a dit…

La tendresse qui se dessine dans le visage de chacun des protagonistes...fils, mère...et aussi
la maturité du dessin...sont à couper le cœur et le souffle... il y a tant de vie et de bonheur...yeux ouverts sur yeux fermés contre un ciel d'intensité...magnifique...
Je suis émue

le Pierrot a dit…

Ho le joli texte d'une maman qui aime son petit prince, que c'est beau...
très jolie note, vraiment...
bonne soirée madame...

enriqueta a dit…

Moi aussi j'ai du mal à écrire sur ma fille quand je le fais c'est très simple et peu poétique, trop d'émotions pour prendre du recul et travailler les mots.

Coumarine a dit…

ben dis donc...
serait-ce le début d'un grand talent?
bravo à la mère pour ton poème en tous cas...

val a dit…

Oh, c'est très tendre et très joli.

Anonyme a dit…

oui tu peux en être fier
besos
tilk

Anonyme a dit…

Bonsoir Catherine,
ton article est si touchant... c'est vraiment ça... ils nous veulent toute entière pour eux et ils sont tout pour nous.
j'aime beaucoup ce dessin, il y a quelque chose dans le regard du personnage de gauche
quelque chose d'insolite
c'est très réussi, je ne peux détacher mon regard de ce regard...
bravo Amaury.
Je t'embrasse ma mie, Alice.

Anonyme a dit…

Il avait raison d'insister,tu vois bien que tu as su parler de lui,bravo à tous les deux...gazou

azalaïs a dit…

beaucoup de tendresse dans ce dessin ! tous les enfants ont une soif énorme de reconnaissance et il faut la leur donner à la pelle! tu sais qu'il y a un peintre du nom de Al Maury qui nous prête parfois ses tableaux pour écrire!

Madame C 6375 a dit…

Un Chagall ou un Matisse en herbe....
Très jolie peinture que ton fils a faite.

Quand à Bowie, sa ressemblance...ouaip...je n' adhère pas à 100 %

Pour en venir aux couleurs, elles sont très bien choisies...
BRAVO !!!

lilounette a dit…

Un joue contre joue plein de tendresse et tu s fort bien maquillée !
Bonne journée

Marie-Eve a dit…

La maman est plus jolie en réalité (rires)mais les expressions sont très parlantes.(J'ai un fils du même âge ...et artiste aussi!)
A bientôt!

le Pierrot a dit…

P'tit coucou du soir Catherine, bonne soirée...

catherine a dit…

donc c'est amaury qui répond merci a tous pour vos gentils coms mais je voulais vous rappeler que c'est inspiré d'un tableau très connu
Donc un petit concours s'impose il faut trouver le tableau original.
bonne chance à tous
Amaury

Désirée a dit…

Extrait d'une chanson de Zazie. C'est "la" question qui revient souvent quand on écrit. Mon homme me l'a posé aussi, ma fille qui est très "demandeuse", mon fils préférerait que je ne parle pas de lui. :)

On n'écrit pas
Sur ce qu'on aime
Sur ce qui ne pose pas
Problème
Voilà pourquoi
Je n'écris pas
Sur toi
Rassure-toi

J'écris sur ce qui me blesse
La liste des forces qu'il me reste
Mes kilomètres de vie manquée
De mal en prose, de vers brisés

J'écris comme on miaule sous la lune
Dans la nuit, je trempe ma plume
J'écris l'abcès
J'écris l'absent
J'écris la pluie
Pas le beau temps

J'écris ce qui ne se dit pas
Sur les murs, j'écris sur les toits
Ecrire, c'est toujours revenir
A ceux qui nous ont fait partir

On n'écrit pas qu'on manque de rien
Qu'on est heureux, que tout va bien
Voilà pourquoi
Je n'écris pas
Sur toi
Rassure-toi

J'écris quand j'ai mal aux autres
Quand ma peine ressemble à la votre
Quand le monde me fait le gros dos
Je lui fais porter le chapeau

J'écris le blues indélébile
Ça me paraît moins difficile
De dire à tous plutôt qu'à un
Et d'avoir le mot de la fin

Il faut qu'elle soit partie déjà
Pour écrire " ne me quitte pas "
Qu'ils ne vivent plus sous le même toit
Pour qu'il vienne lui dire qu'il s'en va

On n'écrit pas la chance qu'on a
Pas de chanson d'amour quand on en a
Voilà pourquoi, mon amour
Je n'écris rien
Sur toi
Rassure-toi.

Bises dominicales chère Cath

Pivoine a dit…

Je trouve ça très touchant, un fils qui demande un poème à sa maman... (voilà bien une chose que le mien n'a jamais demandée) mais c'est vrai que parfois, à deux mains, ou quatre, et beaucoup d'amour, il y a quelque chose de commun aux deux qui sort !

Bravo à Amaury !

Lilou a dit…

Mais pourquoi donc une maman
ne parle point de son enfant..
c'est qu'elle le sent
si vivant , si vibrant
en elle à tout instant
qu'en chacun de ses pas
il est toujours présent .

Mais pourquoi donc un enfant
demande t il à sa maman
de parler de lui de temps en temps ..
C'est qu'il la sent en lui
si vivante, si présente
que chacun de ses pas
est porté par sa boix .

Lise

juliette b a dit…

Il a un beau regard d'amoureux....

mandoue a dit…

laisser les cris somnoler loin de l'attente, laisser le débordement de joie envelopper chaque parcelle d'un corps en exergue et s'y laisser redéposer à nouveau.

Vallis a dit…

aussi talentueux que sa maman...