mardi 27 janvier 2009

L'adieu



Mon amour,

Il y a des choses que le temps m'a apprises.
Il est important de prendre soin de soi-même
De cultiver le miel dans son propre cœur
De garder la lumière dans le fond de son âme

La conscience aiguë de mon amour pour toi
M'est venue dans le gris de ton indifférence
Dans la neige noire de tes négligences

Un amour sans joie
C'est un des clous de la croix
Celui qui crucifie l'amour de la vie

Je veux me secouer de ta neige
Je veux quitter les chaussures de plomb
De tes absences, de tes silences

Désormais, je me tiendrai loin de toi
Je panserai les plaies de mes besoins de toi
Et les cicatrices guéries me feront comme
Une fleur offerte à mes futurs bonheurs

Mon amour,
Je t'envoie un baiser d'adieu
Lourd de mon souhait
De, loin de moi,
Te voir heureux





Je suis une simulatrice...

J'ai écrit cette lettre d'adieu pour "papier libre", l'atelier d'écriture de Juliette ,
mais c'est juste un exercice d'écriture car en réalité , je crois qu'il est impossible de dire adieu à l'amour, n'importe quel amour.
L'amour , c'est cette chose indéfinissable, indescriptible, aux contours flous qui nous vient d'une manière imprévue, incontournable, inéluctable comme la mort.
Il n'y a aucun exercice de volonté possible dans l'amour.
Ni dans sa venue
Ni dans son départ...



"On ne peut rien faire pour être aimé (....) . L'amour n'est pas mesurable à ce qu'on fait. l'amour vient sans raison, sans mesure, et il repart de même. Quand il est là, on ne peut plus rien. En son absence on peut écrire....si on veut...écrire..."
Christian Bobin, l'inespérée

Photos: Glynis Barber
Posted by Picasa

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis très désolée de te dire ça ma douce, mais c'est probablement ton plus beau poème...

Tendresse

Anonyme a dit…

TU AS RAISON, la tête dit "Adieu à l'amour" mais le coeur n'y parviendra jamais.
"Il a ses raisons que la raison ne connait pas "

Unknown a dit…

Notre richesse n'est-elle pas à la mesure de nos histoires d'amour ?


Aux battements des cœurs,
aux mesures des passions,
au tempo du bonheur,
au rythme des pulsions,
la belle symphonie
la musique subtile,
s'écrit dorée, sans si,
en partitions fragiles.
Deux âmes en harmonie
comme dans un adagio,
font que la mélodie
peut aller crescendo.
Au tempo du bonheur,
aux mesures des passions,
aux battements des cœurs,
au rythme des pulsions.

Anonyme a dit…

Sourires !! L'amour ne s'explique pas, il se vit tout simplement ;-).

Anonyme a dit…

Très jolie lettre d'amour!
Elle pourrait convenir à n'importe qui, mais elle me va comme un gant en ce moment!
Bonne fin de journée
Amitiés
Viviane

Anonyme a dit…

D'accord avec désirée, sauf que je ne vous appelle pas ma douce.

Anonyme a dit…

J'oubliais: c'est beaucoup mieux que du Bobin.))

Anonyme a dit…

Une lettre d'adieu n'est pas une lettre d'amour...je crois que tu es faite pour les lettres d'amour...
Bises

Anonyme a dit…

Je partage l'avis de Coumarine, même si j'aime beaucoup ton poème... je lis en lui comme dans le miroir de mes propres souvenirs.

Anonyme a dit…

Catherine, il est magnifique ton poème d'amour,ton atelier d'écritude est excellent!Cet exercice come tu dis ,n'est que vérité pour ce sentiment si puissant,dont le pourquoi nous échappe totalement!
Ce texte traduit en mot le don de soi, le don d'aimer.Je suis en phase avec les cinq derniers vers " Mon amour, je t'envoie un dernier baiser.......te voir heureux.Tout est possible avec l'amour, que de souffrances...
Bien affectueusement.nadine de barcarole.

Anonyme a dit…

A coum et Iskander. Je pense que celui ou celle qui écrit la lettre d'adieu, c'est celui ou celle qui aime toujours. Quand on n'aime plus du tout on ne s'embarrasse pas de fioritures. Enfin, il me semble. Donc je crois qu'un grand nombre de lettres de ruptures sont des lettres d'amour au désespoir...

Des bises amicales à vous tous :)

Anonyme a dit…

"Il n’existe aucun lien de causalité entre le comportement des gens et l’amour que l’on éprouve pour eux" a dit Etty.
Ton texte est très beau, Catherine..
je t'embrasse

Anonyme a dit…

bonjour Catherine . difficile de dire adieu a l'amour . on chasse les souvenirs et ils reviennent au galop . on croit souvent l'amour éteint a jamais , mais il reste des braises . et le reveil du feu quoique douloureux , apporte encore une certitude de l'amour éternel . bonne journée . je t'embrasse . jean-pierre

Anonyme a dit…

J'ai moi aussi du mal à voir la rupture dans ton texte. Il me semble que la rupture arrive quand plus rien n'est partageable, ou alors, c'est la lettre de quelqu'un qui vient d'être quitté et qui aime encore!